dimanche 15 juin 2014

La mort du Prophète dans les bras de 'Â'isha


L’agonie du Prophète commença. ‘Â’isha l’appuya contre elle. Plus tard, elle disait : « Une des grâces que Dieu m’a faites est que l’Envoyé de Dieu est mort dans ma chambre, le jour qui m’était dévolu, la tête entre ma poitrine et mon menton ; il a également fait en sorte que ma salive soit mélangée à la sienne au moment de sa mort.
 Parce que ‘Abd Al-Rahmân, le fils d’Abû Bakr, se présenta un siwâk[1] à la main. Je tenais le Prophète contre moi et je vis qu’il le regardait. Devinant qu’il souhaitait se servir du siwâk, je lui dis : Veux-tu que je le prenne pour toi ? Il acquiesça d’un mouvement de tête. Je le lui passai. Mais voyant que le bois était trop dur, je lui dis : Veux-tu que je l’amollisse ? Il acquiesça une fois encore d’un mouvement de tête. [Je le passai sur mes dents] pour le rendre plus tendre. Il le passa ensuite sur ses dents ». Une autre version dit qu’il se brossa les dents le plus soigneusement possible. Il tenait dans ses mains une petite écuelle d’eau. Il y plongea la main, passa l’eau sur son visage et dit : « Il n’est de dieu que Dieu, la mort a ses affres […] »[2].

À peine avait-il fini de passer le siwâk sur ses dents qu’il fixa le plafond des yeux et commença à remuer les lèvres. ‘Â’isha prêta l’oreille et l’entendit dire : « Avec les prophètes et les hommes sincères que Tu as comblés de bienfaits. Mon Dieu, pardonne-moi et fais-moi miséricorde. Et permets-moi de rejoindre le Bien-Aimé suprême. Mon Dieu, le Bien-Aimé suprême ! »[3].

Il répéta cette dernière phrase trois fois. Sa main tomba alors et il rejoignit le Bien-Aimé suprême.

Cet événement se produisit le lundi 12 du mois de Rabî‘ Al-Awwal de l’an 11 de l’hégire, à l’heure où le soleil commençait à être très chaud dans le ciel. Le Prophète avait soixante-trois ans et quatre jours.




[1] Bâton servant à se brosser les dents.
[2] Sahîh Al-Bukhârî, 2/640.
[3] Idem, chap. Âkhir mâ takallama bihi Al-Nabî, 2/638-641.

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil