samedi 28 juin 2014

Amour inconditionnel

Abû Shihâb Al-Sohrawardî, dit dans son 'Awârif al-ma'ârif :

L’Envoyé de Dieu a dit : « Mon fils, si tu peux préserver ton cœur, du matin jusqu’au soir, de concevoir de la malveillance pour qui que ce soit, fais-le. » Puis il ajouta : « Mon fils, cela fait partie de ma tradition. Or quiconque perpétue ma tradition perpétue mon existence ; et quiconque perpétue mon existence sera à mes côtés au paradis. » C’est le plus parfait honneur et mérite dont nous ait informés l’Envoyé de Dieu au sujet de qui perpétue sa tradition. Il se trouve que les soufis sont ceux qui perpétuent cette tradition : leur application à purifier leur cœur de toute rancœur et de toute malveillance est le pilier de leur orientation…
Or les soufis perpétuent la tradition du prophète (S) parce qu’ils veillent à leur début à écouter ses paroles ; ils s’emploient au milieu de leur parcours à se conformer à ses actes ; et ils finissent, en conséquence, par se revêtir de ses nobles vertus.

Un grand nombre de traditions prophétiques mettent également l’accent sur cette forme d’amour inconditionné. En voici deux exemples.
 « L’essentiel de la sagesse, après l’attachement à la religion, est de cultiver l’amour avec les gens et de bien agir envers eux tous, qu’ils soient de bonne ou de mauvaise moralité. »
« Agis de bonne manière envers qui le mérite et qui ne le mérite pas. Si ton action touche un homme méritant, elle sera légitime. Et si elle ne touche pas un homme méritant, elle n’en sera pas moins digne de toi. »[1]




[1] Ces hadiths sont rapportés par ‘Alî Ibn al-Husayn, d’après son père, lequel le tenait de son grand-père ‘Alî, le gendre du Prophète.

Libellés : ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil