mercredi 25 juin 2014

Campement

Sut-elle au campement, gazelle de l'amant
Qu'elle brûla ce cœur qui était sa demeure
Entre intense chaleur et violents battements
Comme se joue le vent du tison qui se meurt

(Calligraphie Mounir El Khourouj)





Libellés : , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil