mardi 25 juin 2013

Textes de références sur l'amour divin

L’idée d’amour [divin] est établie par la parole du Très-Haut : « Il les aimera et eux l’aimeront. »[1], ainsi que par Sa parole : « Et ceux qui croient éprouvent pour Dieu un amour plus grand encore. »[2] Ces versets démontrent que l’amour dont il est question est bien une réalité, et que les degrés d’amour varient.
L’envoyé de Dieu (S) a posé l’amour de Dieu comme une condition de la foi dans de nombreuses traditions. Abû Razîn al-‘Uqaylî lui avait ainsi demandé : « Ô envoyé de Dieu, qu’est-ce que la foi ? » Il avait répondu : « C’est d’aimer Dieu et Son envoyé plus que tout. »
[…] En outre, l’envoyé de Dieu (S) nous a prescrit l’amour en ces termes : « Aimez Dieu pour les bienfaits qu’Il vous dispense et aimez-moi en vertu de l’amour que Dieu a pour moi. »
On rapporte par ailleurs qu’un homme avait déclaré : « Ô envoyé de Dieu, je t’aime. » Le prophète (S) lui avait répondu : « Alors prépares-toi à l’indigence. » - « Et j’aime le Très-Haut. », reprit-il – « Alors prépares-toi aux épreuves, conclut le prophète (S) ! »
‘Umar (R) rapporte que Mus‘ab Ibn ‘Umayr[3] vint un jour voir le prophète (S), vêtu d’une simple peau de bouc autour des hanches. Le prophète (S) s’exclama : « Voyez cet homme dont le Seigneur a illuminé le cœur. J’ai eu l’occasion de le voir jadis parmi ses parents, nourri des mets les plus savoureux et des boissons les plus exquises. Mais l’amour de Dieu et de Son prophète l’a conduit là où vous voyez ! »

[…]Sarî as-Saqatî a dit quant à lui : « Au jour du jugement, les communautés seront appelées du nom de leur prophète, que la paix les accompagne. On leur dira ainsi : « ô communauté de Moïse, ô communauté de Jésus, ô communauté de Muhammad. » Mais ceux qui cultivaient l’amour de Dieu feront exception : on les appellera ainsi : « Ô saints de Dieu, venez auprès de Dieu, exalté soit-Il. » Leurs cœurs bondiront presque de leurs poitrines tant leur joie sera grande. »

Extrait du Livre de l'amour, Ihyâ' 'ulûm al-dîn, Abû Hamîd Al-Ghazâlî


[1] Coran, 5 : 54.
[2] Coran, 2 : 165.
[3] Un compagnon du prophète.

Libellés : , , , , ,

1 commentaires:

À 27 décembre 2016 à 06:33 , Blogger Unknown a dit...

Ma sha Allah

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil