jeudi 20 juin 2013

Amour de Dieu exclusif

Quiconque entretient un amour pour un être autre que Dieu, sans rapporter cet amour à Dieu en amont, fait acte d’ignorance et montre combien il connait peu le Très-Haut. Puis l’amour du prophète (S) est louable parce qu’il est l’essence de l’amour de Dieu. C’est également vrai de l’amour des savants et des hommes pieux, parce que l’aimé de l’aimé est aimé, or l’envoyé de l’Aimé [divin] est aimé ; puis quiconque aime l’aimé est aimé en retour.
Tous ces amours renvoient à l’amour principiel et n’ont d’autre finalité que lui. Si bien qu’il n’est d’aimé en réalité, pour les hommes de discernement, que Dieu, exalté soit-Il. Et nul n’est digne d’être aimé en dehors de Lui.
[…]Il serait long d’expliquer en quoi Dieu est sanctifié et exempt de toute insuffisance, et cela relève des sciences du dévoilement. Nous ne nous attarderons donc pas sur ce point. Mais sachons que cette prérogative, si elle relève d’une beauté et d’une perfection aimée, n’est réellement concevable que relativement à Lui.

[…] Ainsi, la beauté est-elle aimable et le beau absolu, n’est-il autre que l’Unique : Celui qui n’a de semblable ; l’Un sans contraire ; l’immuable sans concurrent ; le riche dénué de besoin ; l’omnipotent, qui fait ce qu’Il veut et juge comme bon Lui semble ; Celui dont on ne saurait rejeter le décret et contester les décisions ; L’omniscient, à qui n’échappent pas le moindre atome, dans les cieux et sur la terre ; le Contraignant, à la saisie Duquel ne peuvent se soustraire les cous des tyrans, et à l’assaut et à la frappe Duquel n’échappent pas les césars…

Extrait du Livre de l'amour, Ihyâ' 'ulûm al-dîn, Abû Hamîd Al-Ghazâlî

Libellés : , , , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil