mercredi 30 janvier 2013

Les gemmes précieuses, Sha'ranî

Edition gratuite en ligne

Les Gemmes Précieuses – Première Étude / Yawâqît Al-Jawâhir fî bayân ‘Aqâ'id al-Akâbîr
Imam Sha‘rânî
lire davantage »

Libellés : , , , ,

dimanche 27 janvier 2013

Être et non être

Le Sheikh Muhyî Al-Dîn Ibn 'Arabî déclare: "Lorsque le Très-Haut créa le monde, Il lui fit entendre Sa parole alors qu’il était encore circonscrit dans le non-être. Il lui dit en effet « sois ! » Le Très-Haut voyait le monde à cet instant, mais celui-ci ne Le voyait pas. Parce que les yeux de l’ensemble des possibles étaient couverts du voile du non-être. N’étant que non-être, ils ne pouvaient appréhender l’existence, tout comme l’obscurité se dissipe en présence de la lumière et tout comme il n’y a plus de lumière dans l’obscurité.
lire davantage »

Libellés : , , , ,

dimanche 20 janvier 2013

Immanence et transcendance

Le Sheikh Muhyî Al-Dîn Ibn 'Arabî déclare dans les Futûhât: "Les sens et l’imagination aspirent par Essence à [perce]-voir leur Existenciateur. Quant aux raisons, elles aspirent également à Le connaître par nature, à travers leurs démarches déductives : en infirmant et en affirmant ; et en qualifiant de nécessaire, de possible et d’impossible. Dieu s’adresse ainsi aux sens et à l’imagination par son aspect purement intangible (tajrîd) que décrivent les arguments rationnels. Entendant cela, les sens et l’imagination sont confus et déclarent « nous sommes désemparés ! ».
lire davantage »

Libellés : , , ,

vendredi 18 janvier 2013

Le gnostique selon Ibn Arabî

Le Sheikh Muhyî ad-Dîn indique au chapitre cent soixante-dix-sept des Futûhât : « Le gnostique, tel que le définissent les soufis, est l’homme qui laisse son cœur s’animer de crainte révérencielle et de sérénité profonde ; et qui ne s’attache aux choses sans pour cela se détourner de la contemplation du Vrai, exalté soit-Il. Lorsqu’invoquant Dieu le souvenir l’investit complètement, il fait abstraction du monde. Il inspire le respect à quiconque le voit. Il demeure avec Dieu, sans être uni à Lui et sans en être désuni.
lire davantage »

Libellés : , , ,

jeudi 17 janvier 2013

Unicité

Le Sheikh Muhyî al-Dîn Ibn 'Arabî déclare: « En somme, Il fond les cœurs et confond les raisons. Les gnostiques voudraient Le dissocier complètement du monde, conscient de Sa très sublime transcendance, mais ils n’y parviennent pas ; ils voudraient alors l’assimiler au monde, conscients de Sa très immédiate proximité, mais cela s’avère irréalisable. Aussi, demeurent-ils livrés à la perplexité : Ils déclarent tantôt « c’est Lui » ; tantôt « ce n’est pas Lui » ; et tantôt « c’est Lui sans être Lui ! » C’est en cela que se révèle Son immensité, exalté soit-Il. »


Les Gemmes précieuses, Sha'rânî

Libellés : , , , ,

mardi 15 janvier 2013

Du caractère accidentel de l'existence

Le Sheikh muhî al-Dîn Ibn 'Arabî déclare : « On ne peut dissocier le Vrai du monde sous tous les rapports. Car le monde est lié au Vrai - exalté soit-Il – sous le rapport de la perpétuation de son existence. Ceux qui considèrent le monde prééternel abordent la question sous cet angle. Néanmoins, le lien évoqué ne doit pas conduire à envisager une communauté de nature, de personne ou de genre entre Dieu et le monde.
lire davantage »

Libellés : , , ,

dimanche 13 janvier 2013

De l'essence divine

Le Sheikh Muhyî Al-Dîn Ibn 'Arabî déclare dans les Futuhât : « Il n’y a aucune divergence au sujet de l’impossibilité de l’épiphanie de l’Essence divine autrement qu’en des modalités de manifestation. C’est notre position est celle des gens de réalisation. » Le Sheikh ajoute :

            Du soleil flamboyant de la toute existence,
            N’apparaît que le disque au monde des esprits.
lire davantage »

Libellés : , , , ,

vendredi 11 janvier 2013

Des doctrines plurielles et de l'adoration

Le Sheikh Muhyî Al-Dîn Ibn 'Arabî déclare dans les Futuhât : « Il est impossible d’adorer Dieu sur la base d’un pur néant. Il faut donc que l’adoration se rattache à des réalités sensibles ou proches du sensible, comme l’évoque la tradition « Adore Dieu comme si tu le voyais ». Et c’est déjà une bien grande faveur et générosité de la part de Dieu que de nous permettre ce support d’adoration. Si Dieu tenait rigueur au serviteur d’adopter ces doctrines qu’échafaudent leurs pensées, Il les ferait périr. Car, en sa pensée et son raisonnement, chacun conditionne son Seigneur dans les limites de sa connaissance : il voit son Seigneur comme ceci plutôt que comme cela. Or il ne convient d’attribuer au Très-Haut que l’absolu.
lire davantage »

Libellés : , , ,

jeudi 10 janvier 2013

Aphorismes

La voie de Dieu est ce fleuve sans gué : qui la croise doit se mouiller.

La doctrine est le domaine d’incertitude où on trouve le plus de gens convaincus.

Pour collectionner les papillons de sagesses, il faut les tuer ; pour les observer vivants, il faut s’effacer.


C’est auprès des habitants de la terre qu’il faut régler les comptes en cieux.
lire davantage »

Libellés :

samedi 5 janvier 2013

Les franges du jour


Libellés :

vendredi 4 janvier 2013

Destinée

Ils ont voulu verser dans une maigre amphore
Ces flots dont l'ancre encor cherche un terme en l'aurore;
Ils dirent la proue choisit ces vagues qu'elle égraine;
D'autres dirent, Dieu compose d'une main souveraine.
lire davantage »

Libellés :

mercredi 2 janvier 2013

REPORTAGE IDRIS DE VOS (EECAM Strasbourg ) 2014

Libellés : , , , , , , , , ,

mardi 1 janvier 2013

ENTRETIEN IDRIS DE VOS sur l'amour Universel un cheminement soufi

Libellés : , , , ,