vendredi 27 juin 2014

Eloge du prophète, busîrî

Combien d’enchantement est sa genèse pleine :
Façonné tout de grâce, avenant et amène ;
Tendre comme une fleur noble comme la lune ;
Clément tel l’océan, grave tel la fortune.
Bien qu’unique, on croirait que jamais ne le quitte,
Une imposante armée et une affable suite ;
Comme si demeurait, perle rare qu’il est,
Son absolu secret par deux nacres celé :
La première en son verbe, auguste, impénétrable,
L’autre non moins superbe en son sourire aimable.
Nulle terre ne vaut celle où il gît, hélas.
Ah ! grand bien fasse à qui la respire et l’embrasse !

Al-Busîrî

Extrait de "Éloges du Prophète"

Libellés : , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil